Girl in ICT 2017: BeoogoLAB et Mys’TIC célèbrent la femme dans les TIC

Pour cette année 2017, BeoogoLAB a choisi de commémorer la journée internationale de la femme dans le domaine des TIC avec le Mys’TIC. Cette journée qui fait la promotion et la valorisation des compétences de la gent féminine dans les métiers des Techniques de l’Information et de la Communication a connu plusieurs activités. Notamment, une conférence débat donnée par Mahamadi Rouamba et modérée par Elisabeth Paré, directrice du développement de l’expertise dans le domaine des télécom / TIC. Cette conférence qui a fait l’état des lieux de la situation de la femme dans les domaines technologiques des TIC a tenté d’expliquer les faits sociaux conduisant à la faible présence des femmes dans ce milieu tout en défendant le fait que les femmes sont aussi efficaces que les hommes dans ces métiers.

Au cours de sa présentation, le conférencier a expliqué que le phénomène a cours dans trois environnements : le ménage, le milieu académique et le milieu professionnel des TIC. « Dans le ménage le phénomène en cours est l’inégale répartition du capital technologique incorporé, objectivé entre les filles et les garçons. En milieu académique : en plus de l’inégale répartition du capital technologique il y a la stigmatisation qui a également cours dans le milieu professionnel, qui est dû à une asymétrie entre la perception des métiers techniques des TIC et  la perception de la femme que les chefs d’entreprises et les collègues masculins ont. » a-t-il argumenté avant d’ajouter que « Les rares femmes évoluant dans ces secteurs sont très souvent victimes de stigmatisations et cela ne pousse pas les jeunes filles à s’orienter vers ces métiers qu’elles peuvent pourtant exercer ».  A sa suite, le programme s’est poursuivi avec deux témoignages qui ont appuyé l’idée que les femmes sont bien capable d’évoluer dans le domaine des TIC. Stella NANA, journaliste bloggeuse et web activiste, joint par skype  nous a raconté le parcours qui l’a mené dans le domaine des TIC.  Après elle, ce fut au tour de la Directrice du service informatique du Ministère de la Femme de la Solidarité Nationale et de la Famille, Alida Yonli d’exhorté toutes celles qui veulent se lancer dans le secteur à ne pas hésiter un seul instant. La journée a pris fin par la présentation de projets réalisés par des jeunes filles, ce qui vient rappeler l’objectif recherché par BeoogoLAB et Mys’TICs à travers cette commémoration qui n’est autre que prouver que gent  féminine regorge de talent et que tout comme les hommes, les femmes sont capables d’être à la base de projets innovants et du fondement de la société numérique comme l’a souligné Joanny Kaboré, le représentant de la Ministre de la Femme de la Solidarité Nationale et de la Famille  :  «   Parce qu’au fond, l’inclusion numérique de la femme devrait constituer un changement dans la continuité. Son objectif ? Permettre à la femme de mieux remplir les missions qui sont les siennes depuis toujours : former, éduquer, des citoyens instruits et, surtout, autonomes. Et cela, aujourd’hui, passe nécessairement par le numérique au féminin. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page